Copyright © 2017. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à votremail@votrehebergeur.ext

TM 5 SOE  8 & 9 mai 2011 à BRION (Indre)

L'exposition est terminée mais  a connu un vif succès auprès des visiteurs qui s'y sont rendus.
On peut féliciter les initiateurs de cette exposition :  Alain BERTHON F6BGS, Bernard VERBRUGGHE F6EFI et Raymond LARUELLE F8DJQ  pour cette action qui a peut-être fait découvrir a certains que le radioamateurisme existait encore.
on peut remercier également la commune de BRION qui a volontiers mis a disposition sa salle des fêtes pour permettre cette opération.
Si historiquement la commune de BRION n'était directement impliquée dans l'opération du SOE elle se trouve au centre des évènements ; Le parachutage ayant eu lieu au nord de Vatan. Le premier recueil de Georges BEGUE se fit à VALENCAY par Max Hymans  et la première liaison radio se réalisa au 14 rue des pavillons en plein centre ville de Châteauroux (à 100m de la mairie).

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir//::**

Cliquez pour agrandir l'image

T M 5 S O E    8 & 9 mai à BRION (Indre)

Commémoration du 70 éme anniversaire de la première
liaison radio effectuée avec Londres par un Agent du S.O.E dans l'Indre le 9 mai 1941


De  nos jours en France, un certain nombre de radioamateurs se sont depuis longtemps, intéressés et passionnés pour la technique des transmissions clandestines réalisées durant la dernière guerre mondiale. Tous les  appareils clandestins de l'époque 1940/1945 fonctionnaient sur plusieurs  gammes de fréquences dont le  3,5 et 7 Mhz. Gammes de fréquences aujourd'hui attribuées aux radioamateurs titulaires d'une licence et d'un indicatif d'appel.
Ainsi des appareils clandestins vieux de plus de 70 ans sont utilisés encore de nos jours pour établir des contacts entre radioamateurs à travers toute l'Europe. Quelques radioamateurs  ont reproduit à l'identique ces  émetteurs/récepteurs.
Ainsi Alain Berthon (F6BGS) de Châteauroux  et moi-même (F6EFI) de Bourges, tous deux radioamateurs, avons pensé commémorer à notre manière le 70 éme anniversaire de la première liaison radio par un  agent du SOE section < F > avec Londres dans la soirée du 9 mai 1941.
A cette occasion, durant deux jours, nous  tenterons d' effectuer des contacts radio en morse depuis la commune de Brion, proche du lieu de parachutage de Georges Bégué  Officier du S.O.E , avec du matériel d'époque ou des répliques d'appareils réalisées.
Les fréquences utilisées étaient  les suivantes : 3516 ou 3520 kHZ et 7034 ou 7040 kHz en CW.
Une QSL spéciale sera envoyée aux stations ayant contacté la station TM5SOE en CW.
L'administration a bien voulu nous accorder pour quelques jours un indicatif spécial aux analogies évocatrices : TM5SOE… !

                                                        Alain Berthon (F6BGS) - Bernard Verbrugghe  (F6EFI)
avec le soutien logistique de Raymond Laruelle (F8DJQ, maire adjoint de BRION)
                 
                                                                       
l'exposition TM5SOE

Historique...

Cliquez pour agrandir l'imageLe Spécial Opérations Exécutive (S.O.E) était un  service secret crée par Winston Churchill après la défaite de juin 1940.
Son rôle, dans les territoires occupés,  était de mener des actions subversives, organiser les parachutages et livraisons d'armes, apporter une aide aux mouvements de Résistance. Pour reprendre une phrase de W.Churchill,le but du S.O.E étant  de  "  Mettre le feu à l'Europe. »
Pour rendre possible ces actions,  communications radio et transports furent les éléments essentiels à  mettre en place.
Des agents furent recrutés et formés à toutes les disciplines, commandement, sabotages et notamment formation de radiotélégraphistes pour assurer les liaisons radio en morse..

GEORGES BEGUE

Cliquez pour agrandir l'imageLe premier agent du SOE, section F, ayant assuré une liaison radio avec Londres est Georges Bégué le 9 mai 1941. Il y a 70 ans exactement.
Georges Begué est parachuté dans la nuit du 5 au 6 mai 1941 vers 1h30 du matin.  Il se pose dans un champ entre les communes de Vornault et Reboursin dans l'Indre..
Il est doté d'un équipement radio. Sa mission : contacter le député Max Hymans domicilié à Valencay, s'assurer de son  éventuel soutien pour la mise en place de réseaux de résistance et rendre compte à Londres...
Georges BEGUE réusssit sa mission en trois jours. Max Hymans qui a accepté de coopérer emmène G.Bégué dans une maison 14 rue des Pavillons à Châteauroux.
C'est de là, dans la soirée du 9 mai 1941, qu'il établit la première liaison radio avec Londres en envoyant un message chiffré dans lequel il rend compte de la réussite de sa mission.
Par la suite G.Bégué reste cinq mois dans l'Indre. Il participe, sous les ordres  de  Pierre de Vomécourt, à la création du premier réseau SOE appelé Autogiro.
     
photo : Plaque commémorative 14 rue des Pavillons à Châteauroux (36)

Cliquez pour agrandir l'image

Qui était Georges Bégué ?

Georges Bégué est né en 1911 à Périgueux. Il est le 3 éme d'une famille de quatre enfants. Il fait de brillantes études en Angleterre, où il reçoit une formation d'ingénieur à l'university Collège de Hull. Ensuite il effectue  son service militaire dans les transmissions
A la déclaration de  guerre Georges Bégué a 29 ans. Il est marié  à une Anglaise qu'il a connu pendant ses études. Il est père d'une fillette
Caporal de réserve il est mobilisé en Alsace dans un régiment du Génie, service transmissions comme  opérateur radio. Il y restera peu de temps. En raison de sa connaissance de l'anglais, il est  mis à disposition d'un  Etat-Major britannique.
Le 31 mai 1940, après la défaite, se retrouve à Dunkerque, et réussit à embarquer pour l'Angleterre.
Fin juillet, il est recruté par la Ministère de la guerre britannique et reçoit une formation puis une affectation dans un central téléphonique. Cette situation ne lui plait pas, il souhaite s'engager plus dans l'action..
En janvier 1941, contacté par deux officiers du S.O.E, ils  lui proposent d'effectuer une mission en France.. Il accepte et après plusieurs semaines de formations il est parachuté dans l'Indre.Son nom de code : Georges Noble.

Inventeur des <messages personnels>

Cliquez pour agrandir l'imageSur le terrain Georges Bégué constate les difficultés rencontrées par un opérateur radio clandestin. Il assure plusieurs liaisons par jour avec Londres.
C'est difficile et dangereux. A cela il faut ajouter les contraintes de la vie d'un clandestin..
Afin de réduire le nombre de vacations radio, il suggère que la BBC, qui envoie  déjà des messages familiaux,  transmette  également des messages codés à l'attention des agents en mission.
Une phrase convenue à l'avance annonce par exemple  l'arrivée d'un agent, d'un parachutage d'armes…. Cette proposition est  acceptée et la procédure sera  utilisée  jusqu'à la fin du conflit..
Après la guerre, il fait carrière dans différents domaines de l'aéronautique en France, puis aux Etats-Unis, où il prend sa retraite en 1976..
Georges Bégué est décédé en 1993 en Virginie (USA).
Il était titulaire de la Military Cross, Chevalier de la Légion d'honneur, titulaire de la Croix de Guerre 39/45.

Le S.O.E est resté très secret jusqu'en 1946 année de sa dissolution
                 
Photo : le Mémorial de Valençay dédié aux 104 Agents du S.O.E section "  F "  morts en mission.

Par la suite ... et au risque de leur vie, les opérateurs clandestins...

ont constitué très vite dans toute la France les liens d'information entre les maquis et Londres... 
Cliquez pour agrandir l'image


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : lundi 16 octobre 2017